Maladies infantiles et homéo

Non, les maladies infantiles n’ont pas disparu. Pour des raisons différentes, rougeole, rubéole, scarlatine… sont toujours d’actualité, et en tant que traitement principal pour les affections virales ou soin de support pour les affections bactériennes, l’homéopathie est toujours bienvenue.

La varicelle ►
Comment aborder la varicelle avec l’homéopathie, de l’état général (invasion, convalescence) aux lésions dermatologiques (éruption, croûtes) …

La rougeole ►
La rougeole est une maladie virale très contagieuse, Pulsatilla en est le médicament symptomatique. L’homéopathie accompagnera la fièvre, la conjonctivite…

Les oreillons ►
Si la maladie se développe malgré la vaccination, la prescription d’homéopathie est possible ; là encore Pulsatilla prend toute sa place dans la prise en charge de la parotide associée…

La scarlatine ►
Conjointement au traitement antibiotique de la scarlatine, la prescription des médicaments homéopathiques améliore la tolérance au traitement et diminue les complications…

La coqueluche ►
La coqueluche est très fréquente chez l’adulte, il faut systématiquement y penser devant une toux persistante et grave chez le tout petit en raison des complications pulmonaires…

La rubéole ►
En cas de rubéole, les médicaments homéopathiques les plus indiqués sont Ferrum phosphoricum, Pulsatilla et Belladonna.

Séverine Dewally                       Véronique Baumann
 Pharmacien                                          Médecin