Magnésium

Important pour le métabolisme, les os, les nerfs et les muscles

Le magnésium fait partie des macroéléments. Puisque votre corps n’est pas capable de le produire lui-même, un apport suffisant par votre nourriture est nécessaire. Les recommandations d’apport sont de 350mg par jour pour un homme adulte et de 300mg pour une femme adulte. Le magnésium est surtout entreposé dans les os, une petite partie se trouve dans les muscles. Le corps d’un adulte contient environ 25g de magnésium en tout.

Pourquoi est-ce que votre corps a besoin de magnésium?

Métabolisme énergétique
Une tâche extrêmement importante du magnésium, c’est la stimulation d’à peu près 300 enzymes. Des enzymes sont des composants de protéine nécessaires dans votre corps pour des processus chimiques. Sans enzymes, aucun métabolisme ne peut avoir lieu. D’un côté, elles aident lors de la formation du corps, par exemple lors du processus complexe de la formation de muscles. De l’autre côté, elles sont aussi impliquées dans les étapes de la brûlure de calories.

Minéralisation osseuse
Une minéralisation suffisante de vos os est indispensable pour les maintenir robustes et résistants. Un des composants les plus importants des os, c’est le calcium. Le magnésium contribue à ce que le calcium soit entreposé dans les os. En plus, il facilite l’absorption de calcium dans l’intestin et encourage l’activité des ostéoblastes, ce sont les cellules formant les os. Sans magnésium, le calcium ne peut pas bien travailler.

Transmission de stimulus dans le système nerveux et lors de la tension musculaire
Le magnésium veille à une transmission sans problème d’impulsions nerveuses dans votre corps. De cette façon, le magnésium garantit entre autres que vous puissiez bander et détendre vos muscles délibérément.

Un exemple journalier pour atteindre environ 350mg de magnésium:
1 tranche (50g) de pain bis = 21mg de magnésium
2dl de lait = 24mg de magnésium
1 banane (120g) = 36mg de magnésium
1 yaourt moka (180g) = 18mg de magnésium
240g de pommes de terre cuites = 50mg de magnésium
40g de fromage à pâte dure = 12mg de magnésium
120g de courgettes cuites à la vapeur = 28mg de magnésium
120g de framboises = 24mg de magnésium
150ml de café noir = 8mg de magnésium
240g de pâtes, sans oeuf, cuites = 60mg de magnésium
120g de poitrine de poulet = 32mg de magnésium
100g de petits pois cuits à la vapeur = 35mg de magnésium
100g de carottes cuites à l’étuvée = 8mg de magnésium

Du magnésium est contenu dans de nombreux aliments, mais les quantités semblent parfois minimes à première vue. Si vous faites attention à une alimentation équilibrée, les quantités individuelles s’additionnent en un apport suffisant. Au fond, du magnésium se trouve dans des aliments végétaux et d’origine animale, comme par exemple: des produits céréaliers, du lait et des produits laitiers, du foie, de la volaille, du poisson, des pommes de terre, beaucoup de sortes de légumes, des graines de soja, des fruits rouges, des bananes, des oranges et d’autres fruits.

En plus, vous pouvez couvrir votre besoin journalier recommandé au moyen d’eau minérale contenant du magnésium. Les eaux minérales énumérées sont particulièrement riches en magnésium.

Le taux indiqué est toujours relatif à un litre d’eau minérale: 
(* Gazeuse, non recommandée pour les bébés)
Eptinger*: 120mg
Badoit*: 90mg
Aquella *: 80mg
Aproz: 70mg
Contrex*: 70mg
Cristallo Bleu : 70mg
Rhäzünser: 50mg
San Pellegrino*: 50mg
Swiss Alpina Rouge: 50mg
Termen: 50mg
Valser Classic, Naturelle: 50mg

Pour les bébés « constipés », utiliser une des eaux minérales en constituant un demi-biberon par jour, complété de votre eau habituelle. Si le résultat n’est pas probant, vous pouvez en faire un autre dans la journée comme cité précédemment, mais pas plus!
Pensez également au massage du ventre, gymnastique lors des changes,portage en écharpe, nettoyage « minutieux »de l’anus même lorsque que bébé n’a pas fait ses selles !
Eviter au maximum les laxatifs non naturel, l’utilisation du thermomètre systématique, ce qui créait une « dépendance » mécanique de l’organisme.

Dans les situations suivantes, il y a un besoin augmenté de magnésium:
femmes qui allaitent
adolescents entre 15 et 19 ans
en cas d’une haute perte de sueur, par exemple lors d’une longue activité sportive dans la chaleur d’été
Vous pouvez regarder les chiffres détaillés ici.
Comme vous voyez, le magnésium assume de nombreuses tâches dans votre corps. Une alimentation riche en magnésium vaut la peine.

https://www.famillesuisse.ch/fr/infos/magnesium

Coliques et troubles digestifs du nourrisson

Homéopathie et difficultés digestives du nourrrisson

 09-02-2016
Homéopathie et difficultés digestives du nourrrisson

Dificultés digestives chez le nourrisson, coliques, constipation, hoquet, régurgitations, difficultés pour l’allaitement, ce que l’homéopathie peut apporter

Dans tous les cas suivants, l’enfant devra être vu par son médecin ou une sage-femme en attendant.

Le manque d’appétit

L’enfant est trop fatigué pour téter

  • Si l’accouchement a été traumatisant, voire brutal, par forceps, par exemple, donner une dose d’ARNICAMONTANA 9CH, puis quelques jours plus tard, une dose de NATRUM SULFURICUM 9CH.
  • S’il est somnolent, et de surcroît constipé, une dose d’OPIUM 9CH.

La courbe de poids n’est pas satisfaisante

  • Si l’examen du médecin est normal, on pourra lui donner SILICEA 4CH en trituration, une mesure avant chaque tétée.
  • S’il s’agit d’un prématuré, on pourra soutenir avec SILICEA 15CH, une dose tous les 15 jours.

Les coliques des premiers mois

Il s’agit de manifestations de douleurs ou de gêne au cours d’un repas, ou dans les suites. L’enfant pleure et se tortille. Le stress engendré par ce tableau ne fait souvent qu’empirer les choses. Il existe maintes théories à ce sujet, psy, diététiques, comportementales… Quoi qu’il en soit, généralement, les choses se « tassent » spontanément après le troisième mois, lorsque le tube digestif est mature.

Petits trucs de mamans : balader le petit en lui massant doucement le ventre, désserrer au maximum la couche, au risque d’avoir quelques fuites. Éviter formellement les farines qui peuvent provoquer des fermentations aggravant le tableau. Les remèdes les plus fréquemment utilisées :

  • NUX VOMICA 4CH, dans tous les cas, en première intention, une mesure avant chaque tétée.
  • COLOCYNTHIS 4CH, si l’enfant replie ses jambes, et si les crises s’accompagnent de selles molles. Même posologie.
  • LYCOPODIUM 4CH, si les gaz sont nombreux. Même posologie.

Diarrhée

Attention, chez le tout petit, le risque de déshydratation est important. Devant toute diarrhée persistante, il faut impérativement consulter. Un petit qui perd plus de 10 % de son poids est en grave danger.

Chez l’enfant allaité au sein, les selles sont généralement très molles et jaunes, et peuvent se produire à chaque tétée. Chez l’enfant recevant un lait artificiel, les selles sont plus rares et plus moulées. En complément des mesures diététiques prescrites par le médecin, on pourra compléter avec l’un ou l’autre des remèdes suivant : Préparer un petit biberon d’eau minérale dans lequel on fera dissoudre une dizaine de granules ou trois mesures de trituration du remède choisi. Donner ce biberon en 5 ou 6 fois dans la journée avant les tétées.

  • MAGNESIA CARBONICA 5CH, selles verdâtres avec de nombreux gaz et crises douloureuses. Ce remèdecorrespond souvent à une intolérance au lait.
  • PODOPHYLLUM 4CH, diarrhée en jet, souvent le matin.
  • CHINA 5CH, chez un nourrisson très ballonné, avec de nombreux gaz.
  • NATRUM CARBONICUM 5CH, le lait provoque des ballonnements, les selles sont grumeleuses et orangées. Il existe, bien entendu, de nombreux autres remèdes de diarrhées disponibles en homéopathie.

La constipation

Il faut redéfinir la constipation ; il n’est pas rare qu’un tout petit n’aie qu’une selle tous les trois voire quatre jours, sans que l’on puisse pour autant parler de constipation. L’enfant se porte généralement comme un charme et seuls les parents angoissent à ce sujet. Il faut formellement éviter d’introduire quoique ce soitdans l’anus du malheureux pour stimuler la venue des selles. Cela ne peut que perturber voire au pire blesser l’enfant. Il faut s’assurer que les biberons sont bien préparés si l’enfant est nourri artificiellement, et proscrire les farines. On pourra remplacer l’eau minérale d’un biberon sur deux par de l’eau d’HÉPAR. Si cela ne suffit pas, et si la constipation est réelle avec gêne pour l’enfant : Préparer un petit biberon d’eau minérale dans lequel on fera dissoudre une dizaine de granules ou trois mesures de trituration du remèdechoisi. Donner ce biberon en 5 ou 6 fois dans la journée avant les tétées.

Le hoquet

Les régurgitations

La meilleure recette, prendre son mal en patience ; cela passe généralement spontanément à l’âge de la marche. Il arrive cependant que le reflux soit à l’origine de pathologies ORL à répétition, rhumes toux…Dans ce cas, AETHUSA CYNAPIUM 5CH et NUX VOMICA 5CH, 10 granules de chaque à répartir dans la journée.

Voir également l’article suivant