Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont une soupape de sécurité pour les hypertendues et
une sonnette d’alarme d’un mauvais fonctionnement du foie

Phytothérapie : les plantes qui soignent les hémorroïdes

Les plantes qui calment

Pour dompter la douleur, l’inflammation et l’œdème : 600 mg de fragon par jour, soit 3 gélules d’extrait sec, pendant 4 ou 5 jours (Elusanes, Arkogélules) ou 150 gouttes d’intrait de marron d’Inde en 3 prises pendant 8 jours.

Hamamelis peut aussi être indiqué s’il existe des saignements, reconnue dans le traitement des symptômes d’irritation et de brûlures en homéopathie ou bain de siège
Un cataplasme de pomme de terre rappée pour diminuer l’enflure et la douleur
Une gousse d’ail  pelée délicatement (sans incision) introduite comme suppo pour la nuit
Aesculus composé en pommade à appliquer localement deux ou trois fois par jour.
L’usage du GINGKO biloba est également reconnu pour soulager les hémorroïdes et varices compte tenu de son action bénéfique sur le système vasculaire.

Pour apaiser les démangeaisons, appliquer un macérât huileux de calendula (Florame, Boiron) en vérifiant au préalable sa compatibilité avec les muqueuses. Alterner avec une compresse (linge rempli de glaçons) sur l’anus et des bains de siège à l’eau fraîche au marron d’Inde (Weleda), qui resserrent les veines dilatées.

Les plantes qui préviennent les crises

Pour limiter le nombre de crises, faites des cures de 2 à 3 semaines de plantes qui stimulent la circulation, seules ou associées, en tisane ou en gélules.

Du fragon (ou petit houx) pour commencer : 1 ou 2 gélules de 200 mg d’extrait sec par jour durant 4 ou 5 jours, puis continuer avec des gélules (ou tisanes) de vigne rouge, hamamélis, cyprès, marronnier (écorce), à la même posologie.

Faites vous-même votre tisane : 3 sachets d’hamamélis, cyprès, marronnier (écorce) infusés dans 500 ml d’eau, complétée avec de l’eau pour obtenir 1,5 litre de boisson. À boire tout au long de la journée.

Homéopathie pour les soulager

Les granules homéopathiques à prendre en cas de crise

Aesculus 5 CH et Arnica 5 CH / Prendre en alternance 5 granules toutes les 3 heures et pendant 3 jours, jusqu’à disparition des symptômes.
Lachesis muto 9CH, si aggravation la nuit , le froid, l’humidité
Kalium Bichromicum 7CH, chez la femme loquace, améliorée par saignement ou froid
Nux vomica 7 CH, 5 granules matin et soir, recommandé si la crise fait suite à une consommation excessive d’alcool ou d’épices ou est liée à une contrariété.
Collinsonia canadensis 5 CH /Prendre 5 granules deux fois par jour. Efficace si la crise survient après une constipation ou pendant la grossesse.
• Niticum acidum 30CH une dose (douleur en écharde, fissure,aggravé par les aliments acides, la contrariété )
Aesculus composé en pommade à appliquer localement deux ou trois fois par jour, associé à 1 suppositoire matin et soir ou formule Weleda C176 (suppo) C178 pommade
Ratanhia 5 CH, 5 granules deux fois par jour, en cas de fortes démangeaisons.

La gemmothérapie contre l’inflammation

La gemmothérapie, cette médecine qui utilise les bourgeons mais également les jeunes pousses des plantes est intéressante pour lutter contre la crise hémorroïdaire.

Prendre du macérât glycériné de marron d’Inde, l’Aesculus hippocastanum Bg Mg, 100 à 200 gouttes pendant 1 à 2 mois. En cas de constipation, ajouter 100 gouttes de macérât de romarin.

L’action de Cure-H

Cure-H agit en employant une base huileuse additionnée de plantes et substances naturelles spécifiques qui pénètrent la peau jusqu’au tissu veineux. La lotion, par ses propriétés astringentes et cicatrisantes, résorbe l’inflammation et confère plus de tonus, d’élasticité et de résilience au tissu veineux. On constatera une nette amélioration dès les premières applications de Cure-H dont le traitement doit être maintenu jusqu’à la disparition des hémorroïdes.

Un site dédié exclusivement aux hémorroïdes dans toutes les situations de vie !

Pénibles et parfois douloureuses, les crises hémorroïdaires sont souvent récidivantes. Nos solutions pour éviter l’apparition d’une nouvelle crise :
Misez sur les fibres, qui ramollissent les selles et augmentent leur volume, facilitant ainsi leur expulsion. A privilégier ? Les fruits frais, les crudités, les légumes cuits et les céréales complètes. En revanche, évitez l’excès de fromages, de pain blanc et de viandes, qui fermentent et ralentissent le transit.
L’eau favorise l’hydratation des selles et donc leur ramollissement. Chaque jour, il est recommandé de boire entre 1,5 et 2 litres : au choix, de l’eau riche en sels minéraux, comme Hépar ou Contrex, des jus de fruits, du thé, de la soupe… En revanche, évitez l’alcool, qui dilate les vaisseaux.Privilégier Cassis, myrtille, raisin.

Sources : topsanté – se soigner au naturel – homéopathie femme enceinte – trèfle de vie

Voir également le site « Stop hémorroides » et le livre complet sur les méthodes naturelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *